Christianias Grundlov : la ville libre

Posted: 19/09/2018 by GlobeTaylor

Si je n’ai pas parlé de ce quartier phare dans mon premier post sur Copenhague, c’est parce que Christiania mérite son propre article. En vérité, c’est même plus qu’un quartier c’est une « ville libre ». Lieu hippies, quartier alternatif, squat… Christiania est souvent résumé en ces termes mais elle vaut beaucoup plus que ça ! Durant notre court week-end de 2 jours à Copenhague, nous avons passé le plus clair de notre temps ici. On a découvert les lieux le samedi… et on y est retourné le dimanche ! Petite visite.

L’histoire de Christiania 

Christiania est une ville libre située dans le quartier de Christianshavn. Pourquoi libre ? Parce que ses habitants sont une communauté qui s’auto-gèrent. Ils ont leur propre drapeau, leur propre monnaie, leurs propres règles de vie et ne se considèrent pas comme des habitants de Copenhague. Le mot d’ordre est liberté !

En 1971, lors de la crise immobilière, de nombreux chômeurs et employés faiblement rémunérés n’avaient pas les moyens de payer un loyer en centre ville. Ils sont donc venus s’installer dans cette ancienne caserne et se sont peu à peu appropriés les terrains tout autour. Cette communauté ne cesse de s’étendre au fil des années. Chômeurs, ouvriers, dealers, artistes, toutes les personnes en marge de la société reconstruisent leur vie à Christiania. Ils mettent en place leurs propres assemblées pour décider ensemble des règles de vie communes.

Les habitants y sont perçus comme des anarchistes utopiques. Ils luttent pour préserver la paix dans leur ville et ont instauré 9 règles à suivre pour pouvoir résider au sein de la communauté : pas d’armes, pas de drogues dures, pas de violence, rien ne doit être privatisé, pas de gangs, pas de gilets par balle, pas de ventes de feux d’artifices, pas de pétards et enfin pas de vol. Un habitant est tout à fait libre de déménager mais il devra laisser la maison ou l’appartement à son successeur sans demander rémunération. Tous les travaux ou réaménagements qu’il a pu effectué dans le passé resteront à sa charge et il ne devra pas demander remboursement. En quittant la ville, il quitte également tous les biens qu’il a pu acquérir là-bas.

Aujourd’hui, la ville est devenue très touristique notamment la rue principale de Pusher Street (attention photo interdite) et Christiania est le seul lieu du Danemark où la vente du cannabis est tolérée.

Notre visite de Christiania 

Je n’avais pas vraiment réfléchi à ce qui nous attendait lors de notre visite. Dès notre arrivée, j’ai l’impression d’être dans un quartier hipster avec quelques concept stores. Mais en m’enfonçant de plus en plus dans la ville je me dit que je suis carrément dans un squat !  Les résidents semblaient nous regarder amusés. Ils ont l’habitude de voir les touristes curieux cherchant à découvrir leur mode de vie. On tombe au hasard sur une présentation sur l’histoire du quartier ce qui nous a permis d’avoir pas mal d’infos.

La ville est, selon moi, divisée en deux parties. Dans la partie citadine, on trouve un skate park, des résidences communes et toute la partie touristique (food trucks, marché du cannabis, street art, graffitis et des concept stores, etc).

L’autre partie est moins connue et pourtant beaucoup plus grande (la ville s’étend sur 34 hectares quand même), c’est la partie plus rurale de la ville. On y trouve de petites maisons de campagnes, des potagers et des jardins dignes de chez Tatie Folledingue 🙂

On a d’abord commencé le samedi par la partie urbaine, non loin de là on retrouve aussi un grand point d’eau où beaucoup de gens venus de Copenhague, de Christiania ou d’ailleurs se réunissent tous pour faire un pique-nique ou profiter du beau temps. Le dimanche on a plutôt décidé de se perdre dans la ville. Bien sûr, il est impossible de tout visiter en aussi peu de temps mais chaque bâtiment a son architecture unique. Il en faut peu pour être rapidement dépayser.

Honnêtement, de tout ce qu’on a pu découvrir à Copenhague, la visite de Christiania restera notre activité favorite. C’est l’occasion de profiter d’une autre culture gratuitement. C’est également un lieu très festif les week-ends avec des concerts lives et des stands de food trucks avec des petites tables colorés pour s’installer. Bref, Christiania on reviendra 😉


No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *