Corcovado : La journée du tigre et du crabe

Posted: 27/06/2017 by GlobeTaylor

C’est officiellement notre dernière journée au Costa Rica. Malgré notre déception en ce qui concerne le côté fabriqué du tourisme, on a quand même passé un agréable séjour, loin du froid canadien, loin de la ville et ça nous a fait un bien fou ! Le programme de notre dernière journée commence avec une randonnée de 8km dans la forêt tropicale du parc du Corcovado et finit sur la plage sauvage de Matapalo, très réputée chez les surfeurs locaux.


5h et le réveil sonne ! Pas évident pour les couches tard que nous sommes, on fait nos valises, on grignote un fruit dans la voiture et c’est parti ! Direction le parc national du Corcovado, on a seulement une demie heure de route. Problème ? Notre randonnée est toute nouvelle et située dans un secteur assez sauvage, on a donc du mal à trouver l’entrée et le guide. Heureusement, grâce aux quelques passants et aux policiers locaux, on trouve enfin notre chemin. Bon, on a une demie heure de retard mais le guide est souriant et semble avoir l’habitude des touristes perdus.

A 6h30, on démarre notre randonnée de 6h. Nous nous situons dans le secteur de Dos Brazos et notre sentier se nomme « El tigre trail ». Notre guide nous explique que c’est un sentier récemment découvert et que le parc national est tellement immense qu’un guide est maintenant obligatoire car plusieurs touristes ont été portés disparus. De plus, de nombreux animaux sauvages sont présents tout autour de nous, même si la plupart s’enfuit à l’arrivée des randonneurs, d’autres peuvent s’avérer plus dangereux comme les serpents, les crocodiles ou même les singes ! Le guide affirme également qu’étant donné que le sentier est peu connu on aura surement la chance de voir plusieurs espèces. Et il avait raison ! Bon j’espérais secrètement tomber sur un puma mais on a quand même vu des serpents, des singes, des paresseux et des toucans ! La marche commence les 3 premières heures avec beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de montée.

On fait une petite pause à mi-chemin et on mange le pique-nique préparé par l’agence où on a réservé le tour. Qui dit Costa Rica, dit fruits et riz ! On a également droit à du poulet. Pour la seconde partie de la randonnée, on descend beaucoup cette fois et on glisse même parfois sur les feuilles, le bout de nos pieds commencent un peu à chauffer quand on arrive à un des plus grands arbres du pays, un ficus. Une petite photo s’impose. A la fin de la randonnée, on est crevé et un peu assommé par le soleil. C’était une belle balade même s’il faut avouer que le paysage ne se diversifie pas tellement. On aurait bien aimé plus de surprises.

 

L’après-midi, on retourne à notre cher Soda Jimenez, un petit restaurant local où l’on a sympathisé avec la propriétaire et son fils qui sont une famille adorable. C’est toujours un plaisir lors de nos voyages de créer des relations avec les locaux. Après un petit moment de détente, on prend la voiture et part pour les plages sauvages de la côte du Corcovado.

La route est toute cabossée, hyper étroite, remplie de gravier et parfois même inondée, heureusement, on a un 4×4. Lorsqu’on arrive sur la plage de Matapalo est pratiquement déserte. Un local nous informe qu’elle n’est pas vraiment faite pour la baignade, mais plutôt pour le surf. On croise donc quelques surfeurs et on constate en effet que le courant très fort et les vagues bien présentes. Hocine en profite quand même pour piquer une petite tête.

Au Costa Rica, le soleil se couche à 18h toute l’année, on doit donc rapidement installer la tente de camping pour la nuit. On fait un petit tour de la plage et de ses environs, le paysage est extraordinaire et au plus on s’approche des digues, au plus on tombe sur de grands jardins avec diverses plantes et fleurs de toutes les couleurs. On retourne finalement sur la plage et on plante la tente avant de (se) poser sur le sable et d’admirer le coucher de soleil.

La journée aurait pu s’arrêter là mais pourtant à la tombée de la nuit, de petits visiteurs viennent envahir notre habitation. De crabes violets et rouges rampent partout sur la plage et grimpent sur nos pieds et notre tente. Entre les crabes et la chaleur étouffante, on n’a pratiquement pas dormi. Pourtant on garde un bon souvenir de ce moment, qui nous encore bien rire.

Le Costa Rica était donc un voyage riche en émotion mais on ne pense pas revenir, on cible plutôt le Nicaragua ou la Colombie pour nos prochaines destinations en Amérique Latine.


 

 

 

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *