Jour 8 : De la mer à la terre, du Quintana Roo au Yucatan

Posted: 21/10/2016 by GlobeTaylor

On se réveille tranquillement dans la petite ville de Majahual. On ressent un peu plus la fatigue chaque jour : de longues marches, beaucoup d’heures passées à conduire, une chaleur écrasante et peu d’heures de sommeil au final ! Mais qui pourrait s’en plaindre ? On est au Mexique ! Yeaaaaaah ! Aujourd’hui, on quitte l’état du Quintana Roo, et donc les côtes de la Mer des Caraïbes, pour se rendre dans l’Etat du Yucatan, dans les terres. L’intérieur du Yucatan a été vraiment touché par le colonialisme de l’invasion espagnol contrairement au Quitana Roo. Mais on le réalisera que plus tard dans la journée…

car.png

En attendant, notre petit hôtel de Majahual, l’Hostal Jardín Majahual, nous a encore une fois bien plu. La décoration plus que les chambres car il n’y avait pas de clim (#suffoquedanstachambre) mais c’est ça aussi l’aventure non ? Tout comme à Tulum, on y retrouve une petite ambiance hippie avec les hamacs à l’entrée, des arbres dans la cours intérieure et une petite kitchenette où l’on peut prendre notre petit déjeuner tranquillement en profitant du beau temps. Il faut dire qu’on a de la chance, le mois juin est supposé être le début de la saison des pluies et pour l’instant on n’a presque pas vu un nuage à l’horizon.

60709304.jpg60709930.jpgbooking.com

Notre objectif du jour est de trouver un bateau pour se rendre au Banco Chinchorro, la deuxième plus grande barrière de corail au monde. D’expériences, on a pu voir que des dizaines et des dizaines de guides mexicains proposent toujours des tours en bateau autour de sites touristiques (Isla Mujeres, Tulum, Bacalar, etc). Pourtant, en arrivant sur la promenade de la plage personne ne propose de tour à Banco Chinchorro !

Noooooooooooon ! On insiste, on cherche, on tourne mais rien… Certains guides nous expliquent que le trajet jusqu’à la barrière est assez long et qu’étant donné que nous ne sommes pas en haute saison, il aurait fallu réserver la veille ou arriver à l’aube car les quelques bateaux sont déjà partis.

crying

Autant dire qu’on est dégouté ! Toute notre journée tombe à l’eau (sans mauvais jeux de mots). On s’installe donc, un peu dépité, au bord de la plage et on réfléchi à un nouveau programme en se promettant de revenir un jour, voir le fameux Banco Chinchorro.

IMG_3745.jpgIMG_3748.jpg

On décide donc qu’on ne va pas rester à Majahual. Bien que bronzer sur la plage est une de mes activités préférées, on veut profiter des quelques jours restant pour en découvrir un maximum sur le pays. On opte donc pour se rendre directement à Valladolid, notre future destination mais à la condition qu’on s’arrêtera en chemin si un paysage ou un village nous intrigue. C’est parti donc pour 3h30 de route ! Mais avant on fait un dernier petit tour sur la plage. A très bientôt Majahual!

IMG_3757.jpgIMG_3753.jpg

Ainsi, on commence notre trajet vers Valladolid. La route est longue, une longue trajectoire droite dans le désert. On tombe quand même sur des petits villages vraiment authentiques, loin des sentiers touristiques. Au bout d’un moment on décide de s’arrêter dans une ville appelée Felipe Carrillo Puerto. C’est pas la meilleure ville qui nous ait été donnée de voir et la nourriture commandée dans le Food Court de la place principale n’était pas vraiment bonne. Fail ! Tant pis on aura au moins fait une nouvelle découverte.

IMG_3769.jpgIMG_3772.jpgIMG_3770.jpgIMG_3773.jpg

Au fur et à mesure que l’on approche de Valladolid, on commence à voir les paysages changés. On passe sur une route encerclée d’arbres, dans des villages coloniaux avec des édifices colorés. C’est vraiment beau !

IMG_3779.jpgIMG_3777.jpgIMG_3778.jpgIMG_3783.jpg

La ville de Valladolid est incroyable. C’est la petite sœur de l’autre Valladolid, située en Espagne. On ressent une forte influence des espagnols.

On se balade dans les ruelles et où les maisons sont colorées, il y a plein de couleurs différentes partout et la place principale est magnifique avec des portes en arc et sa grande cathédrale.

IMG_3786.jpgIMG_3811.jpg

On tombe sur une cours intérieure tenues par des petites femmes Mayas qui vendent des tenues traditionnelles dans ce marché artisanal. Après notre petit shopping, il pleut comme pas possible (notre première grosse averse). On attend un peu puis on repart à la découverte de cette ville aux mille couleurs.

centro-artesanal-zaci.jpgen-yucatan.com.mx

On traverse le petit parc de la place principale, on passe de rue en rue en s’arrêtant devant une petite boulangerie mexicaine puis sur une autre petite place où l’on voit des adolescents amoureux s’embrasser, c’est fou comme la vie quotidienne peut paraître romantique quand on voyage…

IMG_3793.jpgIMG_3800.jpg

Après cela, on tombe sur un petit café original appelé « Coffee Bike Station ». Sur le coup, il fait chaud et déjà la nuit alors on a pas trop envie de café, mais le design épuré du café m’intrigue trop. Et nous avons bien fait ! Enrique, le propriétaire est un vrai passionné, il est architecte et adore faire du vélo (d’où le nom du café). Il nous explique en détail comment son café est produit et quelles sont nos différentes options. J’opte pour un café au lait et mon copain pour un double expresso. On adore ! Enfin du vrai café et pas du jus de chaussette ! Ensuite, il passe des heures à discuter avec nous de la région et de tous les lieux insolites qu’on ne devrait pas manquer. Il nous donne des adresses de grottes et de cenotes très peu connus des touristes.

IMG_3816.jpgIMG_3815.jpg

On comprendra plus tard dans notre séjour à quel point ses recommandations sont des trésors ! Après plus de deux heures de discutions, on le quitte ravi d’avoir un nouvel ami local.
Si vous passez par Valladolid n’hésitez pas à faire un tour au Coffee Bake Station (Calle 40 No. 203 x 41 y 43), pour profiter du bon café d’Enrique et de ses supers conseils en matière de découverte de la région. On est donc pas du tout déçu par notre premier jour dans l’état du Yucatan et on a hâte d’en découvrir plus !

coffee.png

Pour résumer :

Les points positifs : 

  • Notre petit hôtel de Majahual, Jardín Majahual et son personnel qui prouve encore une fois à quel point les mexicains sont adorables
  • Notre arrivée haute en couleurs dans l’état du Yucatan (#colorpower) ! 
  • La belle ville de Valladolid et l’incroyable melting pot entre culture maya et le style colonial
  • Enrique, notre super conseil et son café du tonnerre à Coffee Bike Station 

Les points négatifs : 

  • Ne pas avoir pu visiter el Banco Chinchorro (une bonne excuse pour revenir 😉 ) 
  • Le food court à Felipe Carrillo Puerto 
  • La pluie ! (bon j’avoue ce coup si c’est râler pour râler) 

 

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *